Il y a quelques jours, Cadre Emploi révélait que 77 % des cadres franciliens souhaitaient quitter Paris pour une installation en province.

90% d'entre eux déclarent rechercher un cadre de vie plus agréable et 65% un meilleur équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle.

Pour ces profils, le PEPS se doit de rappeler qu'il existe une alternative concrète, encadrée et efficace : le portage salarial.

Notre dispositif est encore trop méconnu en France alors même qu'il permet à un indépendant d’exercer une activité de manière autonome tout en bénéficiant d’une protection sociale, d’un accompagnement et d’un accès à la formation professionnelle.

Le portage salarial a bénéficié ces dernières années de la sécurisation de son environnement juridique : après s’être construit pragmatiquement pendant près de 20 ans sous l’impulsion des sociétés pionnières, il est réglementé par le Code du travail depuis 2015 et bénéficie d’une convention collective depuis juillet 2017.

Il bénéficie d’une branche dynamique, dont le PEPS est le représentant patronal nommé par le Ministère du Travail pour négocier avec les organisations syndicales de salariés.

Le portage salarial mérite une meilleure reconnaissance et une plus grande renommée auprès du Grand Public.

À ce titre, le PEPS renforcera en 2019 ses actions de communication, afin de valoriser les activités de ses membres et leur engagement dans un portage salarial déontologique et respectueux de la réglementation.

Catégorie 
Actualité