Né au milieu des années 1980 pour répondre aux besoins de seniors désireux de retrouver une activité, le portage salarial est reconnu depuis 2017 comme une branche d’activité à part entière. Cette forme d’emploi hybride - en forte croissance - s'affirme désormais comme une composante significative du marché de l'emploi en France. C’est pourquoi les partenaires sociaux ont fait le choix de doter la branche d'un panorama statistique détaillé́ du secteur.

Ce rapport a une double vocation : servir d'appui au pilotage de la branche et améliorer la visibilité́ et la notoriété́ du portage salarial. Ce premier rapport de branche a été diligenté par les partenaires sociaux de la branche au travers de l’Observatoire Paritaire du Portage Salarial.

La maîtrise d'ouvrage a été confié́e à Opcalia (AKTO) et la réalisation à La Faabrick Cherdet, cabinet de conseil spécialisé́ sur les formes alternatives d'activité́. Afin de garantir la fiabilité et la représentativité des données, deux tiers du rapport trouve ses sources dans le traitement de données commandées à l’INSEE, portant sur l’ensemble des entreprises de portage salarial identifiées en France. L’autre tiers de l’étude provient d’un questionnaire auquel la moitié des entreprises du secteur ont répondu.

INFOS & CHIFFRES CLES SECTEUR

  • Près d’un milliard d’euros de chiffres d’affaires en 2018
  • Plus de 300 entreprises de portage salarial en France
  • 91 % des entreprises du secteur sont des PME (moins de 250 salariés portés)
  • 90 % des entreprises sont généralistes
    (au moins 3 domaines d'activité différents exercés par les portés)
  • Prestations informatiques, RH et gestion de projet
    sont les 3 domaines d’activités les plus fréquents
  • La plupart des entreprises de portage réalisent
    un chiffre d’affaires de moins de 10 millions d’euros
  • La moitié des entreprises de portage sont domiciliées en Ile de France

PROFIL DES SALARIÉS PORTÉS

  • 32 800 salariés portés en 2018 - 60% d’hommes et 40% de femmes
  • 46 ans : l’âge moyen des salariés portés
  • La proportion de salariés portés en CDI atteint 44%
  • 60% des salariés portés résident en province

Un statut existant qui répond aux besoins des indépendants

Le portage salarial est une forme d’emploi atypique et hybride qui conjugue l’autonomie et la souplesse du travail indépendant avec les avantages et la protection du statut de salarié. Au fil des années, le portage salarial s’est imposé progressivement comme l’une des nouvelles formes d’emploi alternatives au salariat classique. De plus en plus utilisé par les indépendants, ce dispositif innovant répond à leurs besoins en matière de sécurité et d’autonomie dans leurs activités. Ce statut singulier dispose aujourd’hui d’un cadre juridique utile et efficace, construit avec l’ensemble des partenaires sociaux représentatifs à l’interprofession. Ainsi, les salariés portés peuvent exercer sereinement et développer leur activité tout en bénéficiant d’une protection sociale maximisée, d’un accompagnement personnalisé et de formations tout au long de leur parcours professionnel.

Méthodologie

Le rapport de branche combine deux sources de données :

  • Des données issues de l'administration publique : Déclarations Annuelles des Données Sociales (DADS) 2015 et 2016.
  • Des données issues d'un questionnaire transmis aux entreprises du secteur (151 répondants).

A propos de l’OPPS

L'Observatoire Paritaire du Portage Salarial (OPPS), a été créé le 6 mars 2006 et réunit aujourd’hui le syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial (PEPS) du côté patronal et les 5 organisations syndicales de salariés : CFDT / CFE-CGC / CFTC / CGT / FO.

L'OPPS remplit une mission d'observatoire pour mieux cerner les réalités du portage salarial et ses enjeux, et constitue le lieu de concertation historique de la branche, visant à élaborer des propositions pour structurer et réguler globalement le portage salarial.

Catégorie 
Communiqué de presse